( LA BIOGRAPHIE OFFICIELLE )

JO CORBEAU EST UN DRÔLE D'OISEAU !

       Par notre envoyé spécial : Daddy Kasse en direct du JAH KEVORK OBSERVATOIRE ( J.K.O ) .

Plus connu sous son pseudonyme de volatile que de son vrai nom : Ohannessian, Georges baptisé Kévork a l'église apostolique Arménienne, est fils d'apatrides survivants d'un peuple persécuté par les turcs au cours du premier génocide du siècle dernier.
Ses parents orphelins rescapés ayant fuit l'Asie mineure, se rencontrent à Gardanne, ville minière du sud de la France le pays qui leur a accordé refuge..

Il né a Marseille le 1er decembre 1946 à la maternité de la belle de mai . Sa famille s' installe dans un modeste appartement sur cour au rez-de-chaussée du 105 rue Consolat (1er), juste en face de la maison natale d'Antonin Arthaud. A l'age de cinq ans il perd sa mère Haîgoui emportée par une congestion cérébrale. Il est élevé par sa soeur Parisette, qui, après le travail joue du piano et étudie le solfège au conservatoire. Ils sont voisins de la maison Organex, un magasin de pianos tenu par une famille d'artistes qui peignent des tableaux et pratiquent les instruments qu'ils fabriquent, réparent et accordent dans leur boutique. Ils lui donneront l'amour des arts, mais il a aussi deux cousins exceptionnels: l'écrivain en langue arménienne Vorpouni et Serge le violoniste qui créat le groupe pop belge Wallace Collection avec son tube " Day dream" et qui accompagna Adamo. Il grandit entre le swing fou de son voisin Max le zazou du quartier et le nostalgique blues oriental de son père Dikran un simple mireur d'oeufs petit commerçant désorienté de la rue Bussy l' Indien quand le cours Julien était le coeur des halles de la ville. Son frère ainé Raymond, chauffeur-livreur puis représentant lui raconte les matchs de l'OM a chaque retour du stade vélodrome. Il l'initie aussi à la légende de l'Alcazar le music-hall historique. Lui fait découvrir la poésie de Brassens le premier rebelle méditerranéen. Ils sont fiers d'être de la même origine qu'Aznavour ou Jacques Hélian. De la même ville qu' Edmond Rostand, ou Yves Montand.

A treize ans il déménage du centre ville pour habiter la cité de la Sauvagère dans les quartiers est. En solex il sillonne la ville,
rentre de la plage bronzé nourrit de lumière solaire. Il passe par la traverse de l'Olympique près du parc Borely, là ou le stade historique de l' Huveaune accueille le club pour le ressourcer sans cesse. Avec le football il a une autre passion: le rock and roll ! Il vénère les pionniers Gène Vincent, Chuck Berry ou Ray Charles qu'il voient en concerts au Gymnase, Thêatre aux Étoiles ou au Parc Chanot. Grand fan des Chaussettes Noires et des Chats Sauvages qu'il apprécie pour leur coté sudiste. Il apprend ses premiers accords sur la guitare espagnole que sa soeur lui a ramenée de Barcelone et s'entraine au boogie-woogie sur le vieux piano familial. Il chante en yaghourt au sein de son premier groupe : Little Eddy & les Sextons avec le guitariste Jacques Miranne; période qui le verra répéter au salon Roger sur la Canebière, et jouer son premier concert au Centre Social du Parc Sévigné.

Etudiant au Beaux-Arts, tout d'abord a Marseille puis à Paris qui le voit débarquer a vingt ans, avec une tribu de Phocéens montés a la capitale. On y trouve son premier initiateur musical Gilbert Santacana, le peintre Jacques Méou, le bijoutier André Gas, le décorateur Yves Bouty, les comédiens Denis Bénoliel et Jacque Pinatel. Il taquine le trombone, le tuba, le hélicon dans les fanfares de l'école qui enflamment les carnavals de Nantes, de Mayence, ou la Féria de Nîmes. Il accueille en musique les Stones a l'aéroport de Marignane, rencontre Soft Machine chez Eddy Barclay à Saint-Tropez . Première télé au Café des Arts de Jean Marie Rivière...
Malgré cet éclatement musical il obtiendra néanmoins son Diplôme Supérieur d'Arts Plastiques ( mention très bien ).
Mars à Panam , Madame! L'époque héroique quand le quartier latin portait encore haut les couleurs surréalistes. Délire dadaiste, expositions lettristes , happenings psychés, délices !

1968 / Oh le jolie de mois de mai ! Saint Germain des prés est prét a préparer le changement.
Om Namah Shivaya ! Nataraja danse sur les ruines du vieux monde en flammes.
Internationale Situationiste, visions futuristes dans l'oeil du cyclone.
Rêve évolution, élévation, évaluation de la situation.
Manifs, actif, idées, atelier populaire d'affiches sérigraphiées.

1969 / Tout en continuant ses études, il rejoint comme illustrateur-maquettiste la nouvelle équipe du mensuel jazz hot: Patrice Blanc     Francart, Philippe Constantin, Michel Lebris. Avec la rédaction il part au Panafrican Festival d'Alger en ébullition: continent     combattant, content ! Conscience collective. Grande expérience. Présence des Blacks Panthers, de Myriam Makeba.
    Une bonne bouillabaisse avec Archie Sheep l' homme qui fusionna le free avec les touaregs / Yasmina Black Woman !

1970 / Création d'un collectif : Lepeu 11-11. Performances en avances. Magnifiques manifestations urbaines avec le Groupe ludic.
    Faites l'amour pas la guerre ! Il est réformé définitif mais tondu! Il court les festivals, Biot, Amougie, Aix-en-Provence. A St Paul de
    Vence la fondation Maeght reçoit Sun râ, La Monte Young, le pandit Pranath, Terry Riley et Albert Ayler qui jouera pour le plaisir     dans un V.V.F leur confiant son rêve de monter une fanfare.

1971 / Au cours d'une parade de soutien dans les mines de Lens sa route croise celle du Grand Magic Circus et de Jérome Savary.
Ils font le boeuf au final de leur spéctacle " Zartan ou Les chroniques coloniales". Révélation ! Le spectacle de rue sera la voie     féerique de leur équipe. En hommage a Ayler il appellera la troupe: Albert et sa Fanfare Poliorcétique. Le poliorcétisme étant     l'art d'assiéger les villes dans l'antiquité. On les croisent en folle sarabande colorée partout et tout de suite agit. Action !

1972 / Avec les Clowns Carlos Palpipax & Mr Yoyo, Super Chichois le roi des anchois, Mr & Mme Nimbus, le magicien Abdul Allafrez,     Mesdemoiselles Martine, Cathy, Romana, Françoise, Agnés.... La joyeuse compagnie s'installe en communauté dans un pavillon de     banlieue a Fontenay sous bois. Ils répètent dans la cave et ont pour voisin un gamin qui a force de les suivre deviendra un grand     producteur / réalisateur : Martin Méssonier. Ils forment une association: le centre A.L.B.E.R.T ( Animation Liaison Besoin Espace     Recherche & Thématique) Pionniers de l'animation urbaine, les villes nouvelles voient débarquer ces comiques / cosmiques.     Saltimbanques modernes, une farandole drôle entraîne les acteurs dans la danse.

1973 / Ils signent avec la maison de disque Riviéra, label de Barclay, l'album de leur spectacle " La Malédiction des Rockers " .
    le 1er Opéra Rock Français enregistré au studio d'Hérouville Saint Clair par Dominique Blanc Francart et produit par son frère     Patrice. Il y joue le role de Rocky Gonzales & ses Chacals de Bethune . ils se produiront a la biennale de Paris, a Bobino, a la     fête de l'Humanité, au festival de Tabarka en Tunisie, Hippodrome de Pantin, Pop club de José Arthur, chez Claude Villers ou     dans l'émission de télé Pop 2. Ils ouvrent a la lettre A l'encyclopédie du Rock de Jacques Barsamian. Articles élogieux dans     Actuel, Rock & Folk, Best, le nouvel Observateur !

1974 / Il travaille a Actuel comme illustrateur ou scénariste des B.D de son ami Victor. La troupe d'Albert est engagée pour joue
    dans un spectacle total " Le petit diable et la flamme " réalisé par le dessinateur Nicolas Devil au chateau de Vincennes
    pour le Thêatre National des Enfants . ( TNP. Direction Jack Lang. ) Jean François Bizot l'engage pour jouer dans son unique film
    " La route " tourné en Inde et à Bali dans lequel il interprète deux chansons: " Quand viens le soir " et " Le Rock du plastic ".
    Ces voyages seront décisifs pour lui. Il apprend le Ramayana, la grande épopée indienne, l'adapte avec Crium Délirium le     groupe de Thierry Magal qui lui apprend beaucoup en musique avec son frère Lionel plus connu sous le nom de Fox le renard,     Patrice Quentin au sax et bien d'autres compagnons de route. Apres une soirée mémorable au cirque d'hiver d'Amiens ou son     cousin Serge le violoniste monte sur scène avec eux, ils partent tous aux jeux méditerranéens en Algérie. Le tourbillon de     l'underground en transe le transporte a travers les portes de la perception.
   
1975 / Pour se payer un nouveau voyage en Inde il exécute des travaux de peinture en batiment. Il arrive au bord du Gange a     Hardward et Rishikesh, rencontre les sadduhs, se baigne dans le fleuve sacrée, récite les mantras et reviens transformé.
   
1976 / Il quitte alors la Fanfare et aussi la capitale pour s'installer a Corconne un petit village au pied des Cévennes. C'est le retour a la     terre , les vendanges, chantiers de restauration. Il y crée une équipe de foot : l' Étoile Sportive et retrouve a Miquiale un hameau     perdu sur le causse l'artiste Christian Pichard " le chat volant " avec qui il forme un duo / les Messagers d'Ali qui se produisent a     Montpellier avec leur répertoire acoustique original.

1977 / C'est le retour a Fontenay, Au Peppermint bar, haut lieu de performances, il partage la scène avec un groupe alors inconnu ;
    Téléphone! Il y a là les urbanistes d'Utopie, l' Imprimerie Quotidienne, l'actrice Zabou, la chanteuse Sapho, l'architecte Charles     Moliner. Tout ce jolie monde se présente au élections municipales sur la liste " la belle de Fontenay ", le nom d'une pomme de     terre (spécialité locale) qui obtient 5% des voix ! Ils seront remboursés de leurs frais de campagne.
    C'est a cette période qu'il va découvrir le reggae lors d'un concert de Bob Marley a l' hippodrome de pantin. Un choc tellurique     qui bouleverse sa vision des choses. Rastaman vibrations ! Il se passionne pour cette culture qui rassemble les grands affluents     qui ont influencés sa vie. Un soir au cours du show de Burning Spear au Palais des Arts, il comprend que sa destinée est liée a     cette musique essentielle, essence de l'unité retrouvé. La porte s'est ouverte il entre de plein pied dans le dub: bercé par les     productions géniales des grands maîtres qu'il découvre King Tubby, Lee " Scratch" Perry, Augustus Pablo, Scientist, Ras Michaêl .    U-Roy, Prince Jazzbo et tous les M.C qui déclencheront la tchache planétaire ! Il ne rate aucun concert, voit tout les films     Jamaîcains, écume les disquaires qui importent ce son.

1978 / Il écrit " Reggae Lussac " en souvenir des dix ans des événements de mai, sa première composition dans ce style.
    Il reprend la route avec le plus petit cirque du monde: " Le Lotus Circus " ou il retrouve Denis Bénoliel. Ils vont créer " Elvis     Platiné " un groupe très spectaculaire / rock n' drôle / dans la lignée d'Albert avec Manu Flêche, Roland Rover, Le Chat volant     Bibi, Professeur Nimbus, Gégé l'araignée au coeur électrique ainsi que des musiciens venus du Grand Nébuleux et ses laveurs     de consciences : Élizardo et Antoine Nous-te-vengerons aux saxophones rejoint par l'ex Crium Patrice Free Quentin. On les     voient dans le film de Jean Noêl Delamarre " Saloperie de rock n' roll " avec Ganafoul, Téléphone. Ils enregistrent la bande     originale sur un single avec " Musique très gai " Chanté par Denis allias Alfred Delco. Période intensive, de tournées en festivals,     avec l'arrivée dans la bande du guitariste marseillais Simon Bendahan (depuis musicien attitré de Sapho) revenant d'un long     périple en Afrique. Il lui donne les bases rythmiques des musiques racines. Ce sera également lui qui, chambreur, le nommera
    " Rasta de Mourepiane" ! Il en fera une chanson préfigurant son retour aux sources.

1980 / Il quitte le groupe pour enregistrer ses premiers titres reggae sous le nom de Jah sagittarius. Avec Simon, Dina et Flora du     groupe Funk Oriental " les Flambeurs" et Daniel Crozier aux claviers, Antoine et Patrice aux cuivres ils réalisent une version     80's très roots de J'avais 20 ans " le titre phare des Chacals de Béthune / Reggae Lussac / L'éloge de la folie / Le meilleur jour     une chanson de Jacques Méou l'ami peintre. Jean Fernandez chez Barclay leur ouvre un studio une journée. Ils y enregistrent     Rock a Marseille / Reggae Lussac. avec Thierry Magal et les forces en présence.

1981/ Premier concert de Jah Sagittarius au festival de Florac en Lozère, au retour, il aura un grave accident qui lui coûtera l'usage de     son oeil gauche. Il rentre a Marseille en convalescence . C'est le début des radios libres. A Paris il a débuté comme D. J sur     Radio Forum, Radio Arlequin,TSF, de retour au pays il démarre les premières émissions de reggae sur Radio13: OK disc-jockey !    Il fait descendre les musiciens de Jah sagittarius pour son premier concert marseillais: " Décembre aux soleils " a la MJC corderie
dirigée par Jean Irman avec qui il collaborera régulièrement comme Maître des Cérémonies les années suivantes lors des     Festivals Populaires de Saint Victor. Il soutient les actions de Richard Martin au thêatre Toursky (Radio Grenouille) et réalise la     première performance du Djibrill sound système N°1 a Marseille ! Quartier Belzunce il cherche l'Afrique a l' hôtel du fétiche.     Une communauté d'amateur de reggae commence a se développer autour de lui et de son complice Tom le tailleur rasta.     Il y a Halima, Adou, Dari, Dario et le commandant Bagassien avec qui il part a Chamonix animer des émissions sur Chut FM.

1982 / De retour a Paris il obtient de Jean François Bizot a qui il raconte sa vision du sud, une émission sur Radio Nova: " Pastaga ".
Il fait découvrir le son du sud, la tchatche méridionnale, il ose le paradoxe, mixe Raimu et Fernandel en dub, programme Alibert     après Léda Atomica ! Création d' un feuilleton radiophonique " Skou & Blaz " avec Christian Pallas avec qui il enregistre au     studio " la mouche" la base de son futur répertoire avec l'aide des musiciens du groupe Ordinaire et Philippe Draî un marseillais     qui joue avec Bashung aux percussions. Organise des concerts / Expositions / avec l'association Idéale Corporation.

1983 / Métro Crimée au cinquième sous-sol d'un parking aménagé en locaux de répétitions, il rencontre un groupe de rasta antillais
    " Men in the hill ". Ils l'accompagneront, et avec eux il ira jusque au fond du temps pour mettre en place son Rock / reggae     méditerranéen. Ils enregistrent Forza Bastia sa prime inspiration foot, Armaguédon une adaptation de Joseph Hill et Nord / sud     Reggae. Il travaille a l'institut français d'architecture( I.F.A ) avec Lionel Guyon un ancien de la fanfare poliorçétique;
ils montent une superbe exposition sur l'art des rocailleurs marseillais. A l'inauguration il déclamera sa dub-poèsie
    accompagné par les chants des cigales magnétiques devant le maire Gaston Defferre, alors ministre de l' intérieur
    et sa femme Edmonde Charles-Roux. Premier article dans Le Provençal. Au solstice d'hiver il redescend dans sa ville natale.

1984 / Il s'installe dans le quartier de Vauban au pied de notre dame de la garde, la protectrice de la cité. La nuit il va méditer sur la     colline. Dans ce secteur il y a deux stations de radios qui se sont installées: Radio Activité et Sud Contact. La première lui ouvre     ses portes grâce a Jah Boon. Il aura un créneau deux fois par semaine et chaque nuit de pleine lune ce sera une émission     spéciale jusque au matin. Bientôt il découvre chez les voisins de sud contact deux M.C remarquables : le docteur Fanafoud qui     tient un restaurant exotique " les 200 lunes " espace rassembleur de la mouvance phocéenne et Tatou, avec qui ils monteront
l'aiôli avec ferveur chez Ras Henri un ingénieur informatique qui revient de Jamaîque et les entraînent au Palmeras studio à     endoume haut lieu de création et de fusion.

1985 / De ces rencontres naîtra le Massilia sound systèm première version avec Bombus, Binardo, Jeannot, Choupa la cheville ouvrière     de leur association Massilia dub qui lancera le fanzine " Vé ! " qui fédérera les tribus dispersées des rasta aux rockers du raî au     rap Et hop ! Il réalise dans ce magasine deux BD : Vé le gari et les aventuriers de l'aîoli perdu et retrouvé en feuilleton sur les     ondes de Radio France Provence. C'est la période iodée ou en dubmobile il sillonne les quartiers nord avec le professeur     Binardo. Dans les écoles ils sèment la bonne parole d'humains allumés oeuvrant pour le thêatre de la pleine lune.
    les enfants chantent avec eux les refrains qu'ils confectionnent.

1986 / Enregistrement du single "J'aime l'OM " a Londres avec le producteur bassiste et chef d'orchestre de Linton Kwézi Johnson ( LKJ )     Dennis Bovell avec son Dub band au grand complet plus les cuivres de UB40 (Yaba music / Thonic)
    Philippe Carrèse réalise le clip pour france 3. Fréderic Mittérand l'invite a jouer en live sur TF1.
C'est la période du renouveau pour le club marseillais . Le clip de la chanson passe sur l'écran géant du stade un soir de match.
    C'est le succès populaire. La ville a trouvé son héraut : Commandant Zéro !
    C'est le début du débat Dub déballage sans tapage fait le ménage.
       Unique concert sur le parvis de Notre Dame de la garde !

1987 / A part le professeur les musiciens d'Illimited ont changés, Nôel Gros Son est arrivé a la batterie, Docteur Sounet a la guitare,
       Gustave Renard a la basse, Jean Jacques Lion au sax et désormais Sitting Bull au son
       Apres des primes maquettes au studio le petit mas a Martigues ils sortent un single chez Cactus : Savon de Marseille / MDM.
       On le voit partager la scène avec Pierre Vassiliu. Carte de séjour, Ricky Amigos au thêatre aux étoiles / Palais du Pharo.
       Concert avec Doudou N' Diaye Rose a la fêria de Nîmes ville ou il présenta Féla Anikoulapo Kuti dans les arènes.
       Le groupe remporte a l'Odéon les éliminatoires du Printemps de Bourges et représentera la région au tremplin.

    1988 / Nouveau bassiste Joêl Baumier qui forme avec Noêl un tandem redoutable. Denis Chéruelle a la guitare.
       Bourges / Festival de la jeunesse d' Alger / Alliance française Catalogne / Plateaux télés, radios. Té ! Vé !
       Le conteur fou est partout et tout de suite ! M6 / Presse nationale / Il fait partie des douze qui comptent a Marseille pour le        magazine Télérama. Il déclame la poèsie-Dub sur la sono mobile du Djibrill sound system " qui file en tête de la manif contre le        front de haine. Juge le Caramantran au Carnaval d'Aubagne ou est battu le record de l' aiôli géant réalisé par les pompiers.
   
    1989 / Il écrit sa première chanson en arménien " Arévin tsaîn " qu'il chante lors du concert qu'il organise avec l'association        Azadakroutioun afin d'aider les victimes du seisme.
       Sortie du single Panique internationale / Red rock reggae ( Cactus ).
       Il joue dans le film " Love kill " de Christophe Farnarier et interprète avec le chanteur Kent la chanson " la nuit est a nous "
       qu'ils ont écrite et composée pour le générique de ce court métrage.
       Programmation officielle au Printemps de Bourges .

1990 / Naissance de son premier enfant / Concert historique au château d'if avec " les fils de Dyonisos "
        ou il retrouve le musicien Simon Bendahan et la chanteuse Malika et le batteur Adou de la tribu Wadadah.
    Création et programmation d'événements musicaux-extérieurs-urbains marquant le lancement du nouveau
    ThêatreToursky ou il invite pour la première fois a Marseille Ferdinand & les Philosophes le groupe de Ferdinand Richard
       et organise un concert raî avec Orans au pied des escaliers de la gare St Charles transformés en gradins bondés de monde !
             

    1991/ Sur la terrasse du fort St Jean lancement spectaculaire de l'opération " les arts aux soleil " commande de la Direction Régionale
       des Affaires Culturelles. Performances / concert / concocte un cocktail personnalisé.
    A Vitrolles / parc de Font blanche pour accueillir la caravane des lézartistes devant les officiels de la culture parisienne il ouvre        sa scène en première partie de son spectacle a un groupe qu'il apprécie I A M.
       Reportage sur le griot arménien sur Arte. Avec les enfants du Panier il enregistre" Station Vieux Port " et tourne le clip réalisé
       par Pierre Ducros pour le Canal Marseille d'André Dumollier avec qui il travaille régulièrement.

1992 / Projet Espérance rock expérience / ERE. Il s'investit a fond dans l'action culturelle de base a St Gabriel au Panier. Soutien des     groupes en formation qu'il initie aux principes des ateliers. Le rat Luciano et Menzo de la Fonky Familly alors BWZ . Fara qui     influença Bosse one du 3eme oeil ; avec les rockers de Tarif réduit et Fun Gabriel ils ouvrent la toute première Fiesta des Suds     aux docks en ouverture du concert " Chaman urbain "avec le Jah Rock Orchestra au grand complet devant 3000 personne

1993 / Rencontre le groupe de Cassis : " Daî Pivo" qu'il invite a faire leur première grande scène en prélude a son grand concert pour     la fête de la musique aux friches de la belle de mai. L' OM est champion d'Europe ! La foule est en liesse; la coupe est a nous.
    Premier club français a la remporter. Tous les médias se pressent immédiatement sur celui qui a étonné son monde en dub /
    commentaires la finale triomphale OM / Milan sur radio Grenouille en version reggae / ( Libération / zapping Canal + Arte. )
Avec les Loups masqués, Fun Gabrie, Tarif réduit, création sur un scénario écrit par Bernard Palmi, d'un spectacle musical et        chorégraphique " l'enfer bleu " qu'ils donnent en représentation a la fiesta des sud.
    Avec la compagnie Blaguebolle il écrit et réalise un spectacle pour les 200 ans de l' hymne national : Zarma la marseillaise !
    Il enregistre la chanson générique avec Sister Sécurity / Clip pour la télé suisse romande.
   
    1994 / Il anime des ateliers d'écriture a Port de Bouc / rencontre motivante pour l'ami Sam de Dupain.
A Berre avec la médiathèque et le Forum pour des répétitions et des textes avec Atout / Couleur et des interventions scolaires.
Il répète avec les Daî Pivo qui l'accompagnent pendant une bonne année en concert.
    Antenne 2 les filment pour " envoyé spécial " dans la calanque de l'arène. On les voient sur MC

1995 / Les cassidiens volent de leur propres ailes. Apres un projet poétique sur la solidarité avec le conseil Régional et les lycéens
de la région PACA qu'il met en musique et enregistre au petit mas avec Philippe Bruguière( Bru).
    Il part en voyage au Maroc d' ou il reviens avec un album en tête: ce sera " roi des rois ".
       Il retrouve le dernier bassiste d' Illimited compagnie Joêl Baumier, ensemble ils vont expérimenter moulons de formations        constellations défiants toutes les lois de la gravitation défilent les noms : Vijaya ! Les Anchois des Tropiques ! Les Indicibles        Certains jeunes musiciens de ces équipes vont faire leur chemin: le batteur Jacques Cuvelier ( Gang Jah mind / Sons of Gaia)        Carmuse ( Sattiva Dub Sound ). Il interprète un refrain sur l'album Basilic Instinct de Quartiers Nord.

1996 / Bru a rejoint la rythmique. Lui le martégal sans égal emmène son voisin port de boucain : Denis Théry de Sinsilla.
    Avec le batteur Yannick Nury, René Der Minassian a la guitare, le percussioniste Ryad Ben Salem un ancien d'Illimited
    et l'incontournable Philippe Dreumont : le Sitting bull du son, ils enregistrent l'album auto-produit " roi des rois" ( Sidéral Label )        avec le soutien du Poseidon Possee une assemblée d'amis des quartiers sud.

    1997 / Joie de la naissance de sa deuxième fille Anastasia.
    Sortie de l'album, bon accueil, excellente presse ( ragga / nova mag / le parisien libéré / groove )
    Emission France inter " là bas si j'y suis " de Daniel Mermet.
        Jacques Massadian craque sur le titre en arménien " Arévin Tsaîn " et favorise la distribution chez mélodie.
        C'est reparti de plus belle pour les concerts avec comme points d'orgues: le festival de Carmaux près d'Albi avec
        The mystic révélation of Rastafari. L'Elysée montmartre a Paris pour la sortie de la compilation Franchie reggae party dans            laquelle se trouve son adaptation de soul rebel de Bob Marley " Rebelle du soleil ".
       Ecriture du synopsis de " L'Horloge Universelle" un spectacle imaginé par Jean Marc Monterra impliquant un maximum de        groupes et d'associations musicales d'Aubagne. Écriture des chansons avec Faction 3/4. Réunion des musiciens de reggae
       aubagnais sous le nom Les Gabians qui l'accompagnent hauts perchés pendant la représentation.
        Il participe au spectacle " Marseille sur scène" de Serge Hureau du Centre de la Chanson; donné plusieurs soirs a la Cité de     la Musique / la Villette avec un panel conséquent d'artistes Phocéens.

    1998 /Album 4 titres " Yéba Aîoli ! " Kosmic / Le batteur Luc Heller rejoint le Dub Olympique avec l'ami de Denis et port de Boucain     comme lui l'ex sinsilla Noêl Baille a la basse. Il est parrain de l' événement Class' Rock a Aix ils jouent sous la pluie bénie     dans la vallée de l'Arc. Maître des Cérémonies " Portes ouvertes aux frigos "--- Quai de la gare / Paris 13.
    Marseille sur scène" est joué cette fois sur le Vieux Port pour l'ouverture du Festival de Marseille.
       Portrait de Jo et extraits du concert au journal d'Antenne 2 . Avec le DJ Docteur X-Ray aux platines il anime en direct du           pour Radio Grenouille tous les matchs de l'équipe de France de football lors du mondial victorieux.
    Radio Nova l'invite a faire de même a la FNAC des champs Élysée a Paris. En direct sur TF 1 Michel Field lui demande     d'improviser une tchatche footballistique qu'il s'empresse de dédier a Basile Boli présent sur le plateau .
       Chronique indienne dans le reportage de Thierry Bezer pour France 3 Méditerranée couvrant le Festival Franco / Ontarien
          a Ottawa (Canada) ou il se produit en solo.
   
1999 / Le Dub Olympique enregistre l'album live / Rub a Dub Phocéen " au Portail Coucou a Salon de Provence ( Kosmic).
        Il fait un travail de recherche sur la venue a Marseille du Ras Tafari, régent de la couronne d'Ethiopie lors de son premier     voyage hors de ses contrées en 1924. Il en écrit une chanson et effectue un tour de chant original sur le thème a la fiesta        des docks. Recital accoustique sur France / inter en direct de l'auditorium avec son vieux compère Bernard Lubat .
    On le voie et l'entend dans le film de Philippe Dajou " Les collègues " dont il signe le générique de la BO qu'il interprète           avec Manu Katché. Tournée du dispositif Cafés / Musiques. Interventions dans le Tarn / Concerts / résidences / Écriture           d'un texte / mémoire du mouvement musical marseillais des années jazz a aujourd'hui pour le spectacle de Serge Hureau / l          Le Hall de la Chanson / la Villette / Paris; ainsi que l' interprétation pour la BO du poème "Avé Massilia" de Saint Pol Roux .
    Création d' hymnes glorifiant le club cher aux coeurs des supporters et direction des répétitions des 108 chanteurs         amateurs les interprétants en défilant pour les 2600 ans de Marseille !

2001 / Les Nouvelles Éditions du Méridien lui proposent par l'intermédiaire de Bruno Lion d'adapter en version groovie / ragga
            " La bouillabaise " immortalisée par Fernandel, pour la maison de disque Tréma avec les musiciens de studio / Davout
           Sortie du single aux franco-folies de La Rochelle présenté par Jean Louis Foulquier qu' il avait " Yébaîolisé" au cours     d'une émission " Pollen" en direct sur France inter. Il tourne dans l'adaptation cinématographique du livre de Jean Claude
I          Izzo " Total Khéops " de Alain Bévérini il y chante" Roots " version instrumentale réalisée par Denis Théry.
       Il est en phase avec l'écriture de son Opéra Dub qu'il mène parallèlement la partie lyrique du triptyque est composée.
          Il est en bonne place dans le livre de JF Bizot " Histoire de l' Underground ". Seul marseillais avec Antonin Artaud !
      
       2002 / Projet avec la médiathèque Marcel Pagnol / Aubagne ( entretiens + écritures = mémoire du fleuve Huveaune.)
    A Paris : finalisation du concept de Schpountz Powa / Écriture du texte sur une musique de Bost & Bim.
           Stage MAO / Studio Phantom / Émissions d'Edouard Bear " pour nous les femmes" sur Radio Nova et Paris Première.
       Rencontre avec le Slam / Pilote le hot et les poètes de la luciole a Ménilmontant.
Écrit " Slam Reggae Party " et le déclame dans l'album " Marseille All Stars " avec la crème du Reggae Provenç'Alp'Azur
backée par Royaltix le groupe de Malik Fahim ; produit par Laurent Longubardo & Stéphane Cavin pour Magnétic Lab        sortie chez Polydor. A l'occasion de cet événement il rassemble un collectif l' ADN / Amicale Dub Naturelle / regroupant        des musiciens et des chanteurs avec qui il a partagé cette aventure et d'autres venus d'horizons variés / Salyens /        Jamasound / Super Kémia / Sons of Gaia / Cosmopolitan Roots / Groupes qui l'invitent en " guest " .

    2003 / Monsieur Loyal / Chaman électrique avec Black Eagle indien métropolitain il invoque les énergies extérieures           périurbaines lors de la Mars Céleste sur le vieux port ou il rend également hommage " Ras Fernandel forever " pour le     centenaire de la naissance de l'acteur / chanteur / fantaisiste. / Festival de Martigues / Concerts ADN / école de la        deuxième chance pour la journée nationale des quartiers / Parrains des opérations sportives - Mairie 15 / 16 /
          Atelier d'écriture sur la mémoire ouvrière des mineurs de Gardanne avec le Sous Marin au lycée agricole de Valabre           avec restitution enregistrée des Slams par leur jeunes auteurs. En formule trio il fait toute la tournée musicale d'été du quotidien             régional " La Marseillaise ". Dub poésie sur un titre traduit du portugais sur l'album des sons of gaia " nos âmes s'abandonnent ".
.
    2004 / Présentation du deuxième volet du tryptique de l'opéra dub : " Arménie / harmonie " création en résidence au Balthazar           dans le cadre des nuits d'ailleurs avec le Jah Kévork Observatoire et comme invités, la chanteuse Anahît,
le percussioniste Sarkis et Michaêl au doudouk et au zourma (des instruments traditionnels).
Anime le festival cinématographique / Travelling a Rennes consacré au 7 ème art a Marseille / Nuit Foot ciné.
             Avec l'orchestre arménien Sassoun de la JAF, lecture publique d'un texte pour Amnésie internationale.
              Reprend les émissions avec Frédo sélector / Radio Invisible Internationale émet de nouveau.
             Au Petit Mas il enregistre un titre pour l'album CD / DVD / OM All Stars: " l'OM ze best chez BMG.
            
    2005 / Artiste en résidence pour la ville d'Aubagne auprès des Maisons de quartiers dans un cadre de création et d'organisation             d'événements culturels tout au long des quatre saisons pour célébrer les 1000 ans de la ville. Réalisation de son spectacle             musical et cinématographique " Schpountz power " avec l'Orchestre Impeccable et une dizaine d'artistes invités por l'occasion.
            Dub Conférence Performance sur la puissance de la parole " le mot, le son, le pouvoir " a la bibliothèque de l'Alcazar.
            Apparition de Jo dans le film de Edouard Bear " Akoibon "avec Jean Rochefort tourné sur la côte bleue.
         
   
2006 / Conseiller artistique sur la création " A la recherche de Peter Pan " avec le centre de vie Palissy et les enfants du centre des             Bastides / Programmateur et animateur du Circus Musical Dancing Festival aux Passons / Fonde l'association R.A.M.A
             ( Rassemblement Artistique & Musical à Aubagne ) qui fédère les groupes du secteur / scène reggae pour la fête de la musique/             Concerts avec L'A.D.N . Nouvelle tournée d'été de La Marseillaise. Maître de cérémonie du Ja' sound / Festival reggae           européen en Aout à Bagnol sur Cèze ( 30 ). Prépare pour l'automne une tournée en Algérie ( échanges culturels entre la             ville de Tlemcen et Aubagne.         
         2007 / Direction artistique à Cap Découverte ( Carmaux, Tarn ) Projet de création artistique avec quinze jeunes, représentant un panel de différents style musicaux; sous formes de plusieurs stages de formation entre janvier et juillet. / Direction artistique, élaboration, écriture après des ateliers d'expressions verbales d'une comédie musicale collective et citoyenne " Les Compagnons sont dans la place ! " avec la communauté d'Émmaus de St Marcel à Marseille et les habitants des quartiers est de la ville ( réalisation de janvier a juillet ) Préparation de son Opéra Dub " Le jardin paradoxal à Aubagne où il sera représenté dans le cadre des assises des pratiques de créations locales au mois de juin. Élaboration et préparation du spectacle " Arménie Harmonie dans le cadre de l'année de l'Arménie en France.         

Discographie :

Singles :

J'aime l'OM + version. (Yaba- Thonic production ) réalisé par Dennis Bovell / Londres. 1986.
Savon de Marseille + M.D.M. (Cactus) Marseille.1987.
Panique international + Red Rock Reggae (Cactus) Marseille.1989.
La bouillabaisse + Dub + Version ( Tréma ) Paris 2001.

Maxi CD:

Yéba Aioli ! ( Kosmic) Salon de provence.1998.

Albums solo:

Roi des rois (Sidéral / Kosmic ) Marseille-Salon.1996.
Rub a Dub Phocéen " live" ( Kosmic ) Salon.1999.

Compilations:

Frenchie Reggae Party / titre: Rebelle du soleil ( Album / Big Mama records ) Paris.1997.
Classe Rock / titre: Reste souple ( Album / Kosmic ) Salon 1999
Marseille Reggae All Stars / titre: Slam reggae partie ( Album / Magnétic Labo / Polydor-Universal ) Marseille-Paris. 2202.
OM All Stars + DVD / titre L'OM ze best ! Enregistré au petit mas. Martigues ( Album / BMG ) 2004.

Concerts, Festivals:

Marseille :
Festival de St Victor, Nuits blanches pour musique noire, Théâtre aux étoiles du Pharo, Festival des îles, Opéra de Marseille,
La Minoterie, Le Moulin, Espace Julien, L' Odéon, Toursky, Le Dôme, Docks des Suds, Le poste a galène, L'Affranchi, Le Balthazar..

Région :
Escale St Michel / Aubagne, Le Portail Coucou / Salon de Provence, La Fonderie / Aix, Théâtre de La Colonne / Miramas, Théâtre Antique et Le Cargo de Nuit / Arles , Féria des musiques et Musiques en Stock / Nîmes, Festival international et Salle des Lys + Au Bout de la Nuit à Martigues, Festival des Agglos / Port de Bouc. Tournée d'été : " Fiesta de la Marseillaise "...

Ailleurs :
Paris : Cité de musique / La Villette ( Création Marseille sur Scène ) L'Élysée Montmartre, FNAC, Le Cabaret Sauvage / Magic Miror, Les Frigos / Quai de la Gare, Festival de La Goutte d'Or et les Slam' parties à La Luciole et à La Coupole ..
Printemps de Bourges, L'Olympic / Nantes, Bikini / Toulouse, Festival du Soleil / Albi, Winter Festival / Carmaux , Festival Travelling / Rennes, Reggae festival / Bergerac / Mont de Marsan, Festival international de la chanson / Grenoble. Festival de la jeunesse Alger, Centre culturel franco- catalan / Espagne, Festival Franco-Ontarien / Canada.

Filmographie.
Longs métrages :
La route de jean François Bizot / Bali 1975.
Saloperie de rock n'roll de Jean Noél Dellamare / Paris.1979.
Les collègues de Philippe Dajou / Marseille 1998.
Total Kéops de Alain Bévérini / Marseille. 2002.
Akoibon d'Édouard Béar / Marseille. 2004.

Télévisions & Radios :

Émissions, Reportages, Concerts en directs, interviews, promotions, zapping...
FR3 Méditerranée, Canal Marseille, TMC, TF1, Antenne 2, M6, Canal +, Arte, Paris première, La 5, Télé Breizh.....

RMC, Radio Bleu Provence, France Inter, France Culture, Sky Rock, RTL, Radio Nova,Radio Africa N°1,TSF,
Arlequin, Radio Alger, Radio Ottawa, Beur FM, Radio Grenouille, Gazelle, Galère.....